Search

À vélo dans le Grand Mons



À peine le soleil de retour, nous enfourchons nos vélos pour une promenade à Mons et autour, dans certains des villages composant ce que l’on appelle le Grand Mons. C'est donc en Belgique, et plus précisément dans le Hainaut, en Wallonie, que je vous emmène dans ce billet.


Voici notre parcours – Mons-Nimy-Havré-Saint-Symphorien-Spiennes-Nouvelles-Mons, en image :

Première étape : un pique-nique à Saint-Symphorien, au pied de l’église dont les premières pierres furent posées au XIIe siècle. Un havre de paix au cœur de ce beau village.

Après une halte au café « Les Tilleuls », lieu pittoresque où nous reviendrons avec joie – la patronne est absolument charmante et accueillante – nous reprenons la route. De multiples détours impossibles à reproduire sur la carte nous mènent à notre deuxième étape : le cimetière militaire de Saint-Symphorien. Un lieu de recueillement, de méditation peut-être, où reposent côte à côte 229 soldats du Commonwealth et 284 soldats allemands. Ennemis en 1914, désormais unis pour l’éternité. Les tombes de ces hommes tous morts pour leur patrie respective donnent un rythme à cet endroit maintenant paisible et bucolique. Pour lutter contre l’amnésie collective, des panneaux didactiques rappellent ce que fut la Bataille de Mons. Ils sont en quatre langues : anglais, allemand, néerlandais et français.

Au milieu des soldats – parmi lesquels reposent le tout premier et le tout dernier tués britanniques – un jeune garçon d’une dizaine d’années poursuit son ballon dans une saine insouciance.

Notre troisième halte se situe sur les hauteurs du village de Nouvelles, d’où l’on aperçoit Mons, au loin.

Une première vue : Mons nichée entre le Terril de l’Héribus, à gauche, et le Mont Panisel, à droite.

Gros plan sur le Beffroi et la Collégiale de Sainte-Waudru, à gauche du Beffroi.

Dernière étape, la Collégiale, où quelques détails appellent mon regard. Les rythmes des colonnes, les sculptures et reliefs de Jacques du Brœucq, un détail du Car d’Or et pour finir, l’un des anges du Car d’Or qui peut-être s'interroge : « à quand la prochaine Ducasse ? » Ou bien pense-t-il, en picard : « in v'la co pou combien d'timps » ?

Voilà déjà deux ans que le Doudou - grande fête montoise qui trouve son origine dans des traditions ancestrales - n’a malheureusement pu avoir lieu... vous vous doutez pour quelle raison. La procession aurait dû se tenir demain, le dimanche de la Trinité.


Les quelques liens ci-après vous permettront de (re)découvrir cette ducasse rituelle, profondément émouvante, joyeuse et solennelle, colorée et multiséculaire (elle date du Moyen-Âge).


Tout d’abord, la musique du Doudou : https://youtu.be/2kQ39TBya3E (voir les paroles plus bas)


Ensuite, la page de Wikipédia consacrée à la Ducasse de Mons : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ducasse_de_Mons


Un reportage sur le Doudou de 2019, le dernier à s’être tenu dans son intégralité ! https://www.rtbf.be/info/regions/detail_doudou-2019-saint-georges-affronte-le-dragon?id=10247432


Le site de la Collégiale Sainte-Waudru, qui abrite la Châsse et le Car d’Or : https://www.waudru.be.


Et pour terminer, voici les paroles de l'hymne officiel de la Ducasse, qui sont en picard.


Nos irons vir l'car d'or A l'procession de Mon Ce s'ra l'poupée St Georg' Qui no' suivra de long


(Refrain après chaque couplet) C'est l'doudou c'est l'mama C'est l'poupée, poupée, poupée C'est l'doudou, c'est l'mama C'est l'poupée St Georg' qui va Les gins du rempart riront comm' des kiards Dé vir tant de carottes Les gins du culot riront comm' des sots Dé vir tant de carot' à leu' pots


2. El' Vieill' Matant' Magu'ritte Trousse ses falbalas Pou fair' boulli l'marmite Et cuir'ses biaux p'tits pois.


3. Les Dames du chapitre N'auront pas du gambon, Parce qu'ell' n'ont pas fait El tour d'el procession


4. Voici l'dragon qui vient! Ma mère sauvons nous! Il a mordu grand'mère, I' vos mordra itou


5. V'là qu'el Lum'çon commence Au son du carillon Saint Georg' avec sa lance Va combat' el dragon


6. Dragon, sauvag' et diabes, Saint Georg' éié chinchins

Ess' tourpin dédins l'sabe… On tir', c'est l'grand moumint.


7. V'là l' dragon qui trépasse In v'là co pou in an; Asteur faisons ducasse A tabe mes infants.

50 views