Search

Albi (français et occitan)


En ce 6 novembre 2020, Pierrot, mon grand-père, aurait eu 95 ans. C’est en son honneur que je vous emmène en balade dans sa ville natale et celle de l’ensemble de ma famille maternelle : Albi.

Sous une lumière éclatante, au fil du jour, Albi change de couleur : les tons rosés du petit matin deviennent orangés au zénith. Le soir, la ville rougeoie. Terne, jamais elle ne l’est. Le Tarn y coule, parfois impétueusement, entre la cité épiscopale et le faubourg de la Madeleine – autrement appelé « le Bout du pont » ou « la petite Espagne » – dont la photo ci-dessus vous donne un aperçu. Je l’ai prise en 2018 depuis le Castelviel, berceau historique de la ville, sur l’autre rive. L’église de la Madeleine domine le panorama, au-dessus des berges du Tarn. C’est « notre » quartier familial. S’il n’a peut-être pas la majesté du cœur de ville, il n’en demeure pas moins vivant et si agréable, mais d’aucuns diront que nous ne sommes pas objectifs. Il est vrai que nous l’avons dans le sang, ce faubourg.

Embarquement immédiat pour une promenade virtuelle à Albi. L’Office du tourisme vous propose une visite très bien conçue. Cliquez sur les boules rouges puis naviguez de boule en boule et à l’aide des commandes en bas de l’écran, allez d’est en ouest et du nord au sud, et faites le plein de beauté. https://www.albi-tourisme.fr/sites/all/themes/albiot/albi360/

Si, d’aventure, vous passez par Albi – « pour de vrai » – faites une escale : vous serez espantés tellement c’est beau. Au petit matin, délectez-vous de chocolatines, même si elles vous pèguent aux doigts, elles sont délicieuses, mais, surtout, régalez-vous des petits janots. Attention, dentiers fragiles s’abstenir ! Essayez plutôt la navette albigeoise, c’est exquis et sans danger pour le râtelier. À midi, goûtez un bon petit Gaillac pour accompagner des radis au foie salé ou « les haricots ». Mais n’en abusez pas, vous risqueriez d’être ensuqués et de trantauler pour la suite du parcours. Prenez le temps d’une sieste au bord du Tarn ou au Parc de Rochegude, puis couronnez le tout par une promenade en gabarre sur la rivière. Au crépuscule, laissez-vous séduire par l’illumination de la cathédrale, que vous admirerez du Pont-Vieux.

La galerie photo du site de l’Office du tourisme contient plusieurs albums à découvrir : https://www.albi-tourisme.fr/galerie-photos Ma page Balade contient également une section sur Albi (bien entendu !) : https://www.emm-myphotos.com/walks

L’un des incontournables d’Albi, c’est le musée Toulouse-Lautrec. Son site web permet d’admirer certaines des œuvres : http://musee-toulouse-lautrec.com/fr et voici le lien vers des vidéos passionnantes au sujet d’Henri de Toulouse-Lautrec : http://musee-toulouse-lautrec.com/fr/videos-du-mtl

Bon voyage, et bon anniversaire, cher Pierrot.

Trois photos, trois ambiances si différentes. La première, par une paisible journée d'été, la deuxième après une averse et la troisième après un orage particulièrement violent de mi-septembre.


E ara, en occitan:

Aquel 6 de novembre de 2020, Peiròt, mon pepin, auriá agut 95 ans. Es en l’onor seu que vos convidi a passejar per sa vila natala e la de tota ma familha mairala : Albi.

Jos una lutz treslusenta, en seguissent lo jorn, Albi càmbia de color : los tons ròsas de la matinada se fan iranja al zenit. De ser, la vila brilha de roge. Tèrna o es pas jamai. Tarn i raja, a còps d’un biais arderós, entre la ciutat episcopala e lo barri de la Magdalena – atanplan sonat « lo Cap del pont » o « l’Espanha pichona » - que la fòto çai-sus vos balha una vista primièra. La prenguèri en 2018 del Castèlvièlh, lo brèç istoric de la vila, sus l’autra riba.

La glèisa de la Magdalena domina lo panoramà, al dessús de las dogas de Tarn. Es « nòstre » barri familial. Malgrat que siá benlèu pas aitant majestuós coma lo còr de la vila, ne demòra pasmens viu e tant agradiu. Mas d’unes dirián que sèm pas objectius. Es verai que l’avèm dins lo sang aquel barri. Embarcament immediat per una passejada virtuala per Albi. L’ofici del torisme vos ofrís una visita fòrça plan concebuda. Clicatz sus las bolas rojas puèi navigatz de bola en bola e - en utilizant las comandas de la part inferiora de la tela - anatz de solelh en solelh e de montanha en montanha e emplenatz-vos de beutat. https://www.albi-tourisme.fr/sites/all/themes/albiot/albi360/


Se per cas passatz « veraiament » per Albi, fasètz-i escala : seretz espantants per son esplendor. Lèu de matin, congostatz-vos de chocolatinas : son deliciosas emai vos pegan als dets. E regalatz-vos mai que mai dels joanòts. Atencion als dentièrs brisarèls !


Provatz puslèu la naveta albigesa, es requist e sens cap de perilh per la maissa. A miègjorn, tastatz un bon pichon Galhac per acompanhar un fetge salat amb de rafes o « las mongetas ». Mas n’abusetz pas, riscariatz d’èsser ensucats e de trantalhar per la seguida del trajècte. Prenètz lo temps d’una dormida en riba de Tarn o al Pargue de Ròchaguda, puèi coronatz tot aquò d’una passejada en gabarra sus la ribièra. A solelh colc, daissatz-vos seduire per l’illuminacion de la catedrala que poiretz admirar del Pont-Vièlh.


La galariá de fòtos del siti de l’Ofici del torisme conten mai d’un album per descobrir. https://www.albi-tourisme.fr/galerie-photos


Ma pagina Passejada conten tanben una seccion sus Albi (plan solide !)


Un dels passatges obligatòris d’Albi es lo musèu Toulouse-Lautrec. Son siti web permet d’admirar d’unas òbras : http://musee-toulouse-lautrec.com/fr e vaquí lo ligam vèrs de vidèos apassionantas a prepaus d’Henri de Toulouse-Lautrec : http://musee-toulouse-lautrec.com/fr/videos-du-mtl


Bon viatge, e bon anniversari, car Peiròt.


Tres fòtos, tres ambients fòrça desparièrs. La primièra, un jorn d'estiu tranquil, la segonda aprèp un delavaci e la tresena aprèp una tempèsta particularament violenta al mièg de setembre.

69 views