Search

Un jour, une photo.


Encore envie de vous plonger dans une photo ? Prêts pour un nouveau voyage immobile ? Pas d'électronique aujourd'hui, mais un livre ! L'odeur, la douceur, le toucher exquis du papier, rien de tel ! Et pas besoin d'attendre que la photo se télécharge ! Le wifi rame ? Vous n'en avez cure. De page en page, vous vous laissez emporter vers des contrées inconnues.


Voici un ouvrage qui m'a enchantée : Amélie Galup – Une femme photographe (de 1895 à 1901), chez Atlantica "Au sans pareil". ISBN : 2-84394-602-6. Amélie vous fera doublement voyager : dans mon Languedoc natal, tout d'abord, mais aussi en des temps révolus (quoi que... si vous aimez la série Dark, vous savez que le temps, ben, il n'est peut être pas si révolu que ça... mais vous y réfléchirez plus tard parce que là, tout de suite, vous allez doucement glisser dans l'une des photos du livre). Pourquoi pas "les Canitrots, pêcheurs de sable d'Albi", à la page 75 ? Vous n'avez pas encore le livre ? La voici, en attendant : https://art.rmngp.fr/fr/library/artworks/amelie-galup_les-canitrots-pecheurs-de-sable-d-albi_negatif-original_9x12-cm_negatif-verre-au-gelatino-bromure-d-argent_1899


Un extrait du récit :

"Histoire d'un regard et d'une sensibilité Tout commence à Albi en 1895 lorsque Amélie Galup, née en 1856, a l'idée neuve, l'idée proprement révolutionnaire pour l'épouse d'un magistrat de province, d'acquérir un appareil de photographies" (page 28)


Un voyage qui démarre par "tout commence à Albi" ne peut être qu'une délicieuse trêve. Bon voyage.

29 views
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now